A propos de "j’ai mal au mic"