A propos de "les sages poètes de la rue"