A propos de "perdu d’avance"